Les Lauréats de Greenpeace Photo Award 2016 sont:
Marizilda Cruppe, Gideon Mendel, Crisitina de Middel/Bruno Morais

Le Greenpeace Photo Award 2016 a pris fin le 1er octobre. Onze photographes provenant de tous les continents ont présenté au public sur www.photo-award.org un projet qu’ils souhaitent réaliser sur une thématique en lien avec l’environnement. Plus de 19 000 visiteurs du site ont voté. Le projet qui a obtenu le plus de votes remporte le Prix du public d’une valeur de 10 000 euros .
Par ailleurs, un jury international composé de Peter Pfrunder (directeur de la Fondation suisse pour la photographie), Azubuike Nwagbogu (directeur du festival de la photographie de Lagos) et Ruth Eichhorn (rédactrice en chef photo du magazine GEO) ont décerné deux Prix du jury, d’une valeur de 10 000 euros chacun.
Ces prix, financés par Greenpeace, permettront aux photographes de réaliser leur projet. Les projets récompensés par les Prix du jury seront publiés dans GEO en 2017 et 2018, tandis que le projet lauréat du Prix du public paraîtra dans le magazine Greenpeace.

Prix de public

LeltschukMarizilda Cruppe – «Vivre et mourir pour la Forêt tropicale»

Au Brésil, les femmes sont souvent les personnes qui souffrent le plus des conflits fonciers. Dans une société encore marquée par le machisme, les femmes sont systématiquement reléguées à des rôles de second plan au sein de la communauté. Les défenseurs de l’environnement des groupes autochtones et les communautés riveraines du fleuve se battent néanmoins sans relâche pour leurs droits. Cruppe entend, au moyen de ses photographies, donner une voix aux mères, aux travailleurs, aux responsables communaux et aux militants, mais aussi témoigner de leur lutte.

Prix du jury

Gideon Mendel – «Un monde qui se noit»

Les photographies que Gideon Mendel consacre au changement climatique ne s’oublientpas facilement : il y a trop d’insistance dans le regard des personnes sinistrées, tandis quel’approche planétaire retenue par le photographe fait que chacun d’entre nous ne peut que
se sentir également concerné. Il est rare qu’un des grands défis de notre temps soit traduit
en images de manière aussi convaincante – dans une photographie documentaire qui seconforme à un plan strict et qui, par là même, exploite pleinement le potentiel de mise enscène et de participation, des dimensions conceptuelles et esthétiques.

Peter Pfrunder, Head of Jury, Greenpeace Photo Award, (directeur de la Fondation suissepour la photographie)

Prix du jury

Cristina de Middel/Bruno Morais – «Exessocenus»

Cristina de Middel et Bruno Morais déplacent les frontières entre photographie et cinéma, entre photojournalisme et fiction. Les séries photographiques qu’ils proposent doivent être interprétées comme un new storytelling qui ne fournit pas au spectateur une information rapide, mais l’implique et l’invite à la réflexion. Les deux photographes réussissent, avec cette nouvelle représentation de la réalité, à nous rapprocher de la vérité. Après de nombreuses années de photojournalisme classique, ils utilisent désormais des scripts et des story-boards, créant des images esthétiquement surprenantes, intenses et pleines d’humour et d’intelligence.

Ruth Eichhorn, membre du jury du Greenpeace Photo Award et rédactrice en chef photo de GEO

Also nominated for the Greenpeace Photo Award were:

Cortis & Sonderegger, Glaciers

> Aller au projet

La 11e prophétie – Eling

> Aller au projet

Lu Guang, pollution et la la sécurité alimentaire

> Aller au projet

Karen Miranda Rivadeneira, Omeede

> Aller au projet

Rafal Milach, Nous mourrons

> Aller au projet

Mário Macilau, Sous le signe du profit

> Aller au projet

Robin Hammond, Le véritable coût de la viande

> Aller au projet

Daniel Beltrá, La fonte du Groenland

> Aller au projet